Présentation du blog « d’une vie ordinaire » et concept d’expression
3 août 2017
Uber ! Viens, j’me suis fait Delivroo une Amazon !
5 août 2017

Une vie ordinaire n°1 : pas assez grosse mais trop ronde

D’un extrême à l’autre : la mode archaïque

Alors que la mode est toujours au mince voire au maigre, on met désormais en avant, Dieu merci, la mode des grosses ou plutôt rondes comme le terme a été choisi.
Dieu merci ? Ce n’était pas trop tôt, mais en réalité, il y a comme un goût de raté dans cette fausse émancipation.

Selon un sondage Opinion Way, 46% des français sont en surpoids ou obèses, malgré une « bonne alimentation » et des activités physiques ou sportives pratiquées régulièrement,

Mais quelle est la définition de grosse ? Si on doit parler d’une femme en ces termes ?

Dictionnaire Larousse : Qui dépasse la moyenne de sa catégorie, en volume, en épaisseur
Mais que veut donc dire normal ??

Définition Larousse : Qui est conforme à une moyenne considérée comme une norme, qui n’a rien d’exceptionnel.

Conclusion :

46% des français ne sont pas DANS LA NORME car trop gros ??

Evidemment, jusqu’alors laissées pour compte, les marketeux voient désormais chez les « grosses » une manne financière avantageuse. Désormais, on prône « la nouvelle grosse », celle qui mange tout ce qu’elle veut sans complexe, la grosse et sexy et bonne. Car oui, tu dois être bonne. On ne va pas tout chambouler ! On ne va quand même pas mettre en avant TOUTES ces femmes qui comme moi sont un tant soit peu banales et n’ont pas de beaux fessiers bien ronds comme certaines stars de tv réalité aux Etats-Unis mais qui ne sont pas non plus minces comme des brindilles mais plus qu’enrobées.

Rappelons que la mode s’adaptait aux femmes dans les années 70. Puis petit à petit il a fallu que les femmes s’adaptent à la mode et c’est toujours le cas. Maintenant on fait pareil avec « les grosses » qu’on nomme gentiment les rondes et dans lequel je me reconnais à peine.

Où suis-je dans cette histoire, je ne me reconnais ni grosse ni mince alors je suis un rond au féminin ?

Je suis donc trop grosse pour essayer de maigrir (pour peu que j’en aie envie), et trop « mince » pour me reconnaître dans ce lobby des femmes grosses qui s’assument pleinement.

Car soyons claires, peu d’entre nous qui sommes rondes s’assument. C’est d’autant plus difficile que les communautés de personnes tout à fait banales n’intéressent personne.

Trop grosse pour les magasins classiques, trop mince pour les magasins spécialisés.

Suis enrobée, comme de la pâte à tartiner au chocolat mais sans le churros.

Je tente donc de survivre et ne pas laisser-aller mon côté séducteur, tout en étant consciente de mes atouts et surtout de mes contraintes.

les 2 indispensables pour être plus sexy

le collant opaque SHAPE qui moule les cuisses et les rend pulpeuses et le soutien gorge super coque mais surtout sans le gel qui va avec, car oui on a des seins pour la plupart !

Effet d’optique garanti assuré jusqu’à enlèvement du collant et là MISE EN GARDE lors du grand déballage : on à la Loi Universelle de la gravitation de Newton en pleine action avec les seins qui descendent d’un niveau et demi (bien sûr on en parlera de la grossesse ordinaire d’une française en 2017 plus tard) et tes cuisses qui ont doublé de volume et se sont mises à faire des vagues…

Les proches, les ennemis de votre acceptation personnelle

C’est une note que je me dois d’écrire. Les proches sont le pire allié de votre mal-être. Entre ceux qui vous mentent quand vous vous laisser aller alors qu’ils devraient vous secouer et ceux qui vous jugent atrocement (« Avec un petit effort tu serais plus jolie, mieux dans ta peau et puis tu aurais une meilleure santé » ) Le mieux est d’éviter de parler de ça avec vos proches, surtout avec le conjoint si vous vous sentez fragile sur le sujet.

Gros maigre, rond petit grand, n’est ce pas pareil ?

La beauté que l’on a de soi passe aussi à travers le regard des autres et c’est difficile de faire autrement mais ce n’est pas la seule issue.

Quoi faire ? On ne changera pas les choses facilement. L’apparence prend souvent le dessus sur l’intérieur alors il faut revoir le challenge à la baisse, se faire un petit plaisir en trouvant la robe, le pantalon ou le soutien-gorge qui vous met en valeur, qui vous donne l’impression que vous avez minci. On sait tous que ce n’est pas vrai mais un petit mensonge à soi-même change la donne, peut nous rendre plus heureuse et donc… plus belle, c’est une certitude !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *